TCO & SOURCING: Que peut apporter l’approche TCO dans l’e-sourcing? II

Voici le deuxième chapitre de plusieurs articles que je souhaite publier sur un thème stratégique dans le domaine des achats :  » Total Cost of Ownership et e-Sourcing ».

Chapitre 2: Pourquoi le TCO est-il important ? 

Avant d’aller plus loin regardons un peu en arrière.

La notion de TCO telle que nous la connaissons aujourd’hui a été défini pour la première fois en 1983 par le Ministère de la Défense américaine dans son livret « Life Cycle Cost in Navy Acquisitions ». Ce livret se présente comme un guide d’achat permettant de prendre en considération la projection du coût total des projets et produits ou services sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Le principe a ensuite été repris par le Gartner Group dans les années 90 avec une application spécifique sur les investissements informatiques et le poste de travail.

Aujourd’hui des notions nouvelles traitent de sujets connexes ou complémentaires.

On parle alors de TVO ou de LCC qui sont assez proches mais s’intéressent à des notions de valeur générée, élargissent le cycle de vies ou traitent plus spécifiquement d’articles en droit d’usages ou en leasing tels que le Total Cost Of Operation.

Dans une logique décisionnelle lors de l’acte d’achat, le TCO nous semble pertinent et à même de répondre à la réflexion de l’acheteur en couvrant à la fois le coût complet du projet tout en y introduisant des notions de risques, de marge de négociations, etc.

Pourquoi est-ce important ?

Estimer le TCO est une tâche collective qui permet d’impliquer les prescripteurs mais aussi les autres Directions de l’entreprise dans l’acquisition.

Une telle démarche évite de se focaliser sur le coût marginal du produit et éventuellement le risque, en prenant en compte la technicité et la complexité des produits et en développant une projection par simulation sur toutes les dimensions qui peuvent influencer la décision.

Le coût initial d’acquisition n’est pas toujours l’élément le plus important du TCO. Par exemple un produit peut être vendu moins cher avec plus de services et se révéler au final plus coûteux.  Par la suite, au fur et à mesure de l’utilisation du produit, des coûts additionnels vont s’ajouter comme la consommation d’énergie, les réparations, le stockage, etc.

A suivre…… « Illustration par l’exemple » et « Par où faut-il commencer »?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *