Quelles opportunités tirer de la digitalisation des achats ?

Les temps changent ; les achats évoluent et les outils en sont moteurs. La digitalisation représente un foyer important d’opportunité de transformation de la Fonction Achats.

Quel est le potentiel des innovations technologiques ou organisationnelles pour le métier des achats ?

Le Digital n’est pas en soi une innovation technologique mais un mode de fonctionnement et de production qui bénéficie des nouveaux outils d’information et de communication. C’est aussi un mode de réalisation de projets de transformation de l’entreprise reposant sur les technologies d’information et de communication pour simplifier les processus, faciliter la collaboration et proposer des modèles économiques ou de gestion en rupture avec l’existant.

Qu’est-ce que la digitalisation

Digitaliser c’est créer un environnement de collaboration dynamique et connecté qui facilite et favorise les échanges d’informations pour gagner en simplicité, en rapidité, en qualité et compétitivité.

Pourquoi parler de Digitalisation dans les achats ?

La digitalisation est un système de transformation et d’innovation clé pour les Achats parce que les acheteurs sont obligés, du fait de leur métier et des responsabilités qui leur incombent, de collaborer avec leurs prescripteurs ou clients internes, mais aussi avec d’autres Directions de l’entreprise comme la direction juridique, la direction financière, les directions métiers, etc.

L’achat pragmatique, dont l’acheteur est le pivot et l’animateur, n’a de sens que s’il est géré et réalisé en équipe, avec une implication de plus en plus forte des fournisseurs : définition des besoins, analyse de données concernant les fournisseurs, connaissances techniques du produit acheté, mise en concurrence des fournisseurs sont les axes principaux de cette activité.

Mieux collaborer en interne, décloisonner la fonction achat pour la rapprocher des métiers, innover dans la relation avec les fournisseurs, travailler en entreprise virtuelle : telles sont les pistes d’évolution pour une Direction des Achats qui souhaite digitaliser son organisation et ses processus.

La fonction Achats en pleine évolution et en cours de transformation

Longtemps considérée comme une fonction « support », souvent rattachée à la fonction production et mobilisant un savoir-faire administratif, la fonction achats a tardé à prendre une importance majeure dans le management des entreprises industrielles.

Après les crises successives, la mondialisation, la gestion durable, les acheteurs ont vu leurs responsabilités aller bien au-delà de l’achat. Ils ont acquis de nouvelles et d’incroyables responsabilités en prenant un rôle d’architecte des échanges industriels, en participant au développement de nouvelles offres ainsi qu’à l’innovation avec les fournisseurs.

Quels sont les nouveaux défis auxquels sont confrontés les Achats ?

Le métier des achats est en plein bouleversement. Au-delà de la coordination de l’acte d’achat, la fonction Achats contribue à la marge opérationnelle de l’entreprise en aidant le business à bien acheter tout en assurant un équilibre complexe entre l’impératif de réduction des coûts, la maîtrise des sources d’approvisionnement et le management des risques. L’acheteur est un funambule qui doit naviguer dans cet environnement complexe.

Ces contraintes militent en faveur de nouveaux modes de communication et d’une nouvelle organisation du travail. Les virages technologiques représentent autant une source d’opportunité qu’un risque, spécialement dans le domaine des Achats.

Quelles sont les nouvelles priorités pour les Achats ?

Les exigences client et les risques fournisseur sont de plus en plus d’actualité de par leur criticité: risques financiers, sociétaux (RSE), industriels (sécurisation des approvisionnements), qualité (conformité), économiques, contractuels et légaux, etc.

Les temps de réaction sont de plus en plus courts à cause des tensions et de la compétition qui animent le marché. La gestion des fournisseurs et la recherche « du zéro défaut » vis à vis de la qualité fournisseur requiert de plus en plus de méthode, de rigueur et de vitesse d’exécution entre l’entreprise et ses fournisseurs, quelle que soit la nature de l’activité.

Pour obtenir les meilleurs résultats dans tous ces domaines, il faut une organisation flexible ainsi que des informations structurées, de qualité, accessibles et partagées. Une telle ambition nécessite aussi des outils offrant les mêmes caractéristiques pour : 1) gérer les données et garantir leur intégrité, 2) gérer la relation avec les fournisseurs de bout en bout, 3) accompagner les activités Achats/fournisseurs, 4) partager efficacement les données avec les clients et les fournisseurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *